Docteur Pascal Giudicelli


Cabinet de Chirurgie Spécialisée EPAULE - MAIN - GENOU et urgences Main

Chirurgie arthroscopique - Chirurgie prothétique - Microchirurgie
Centre Urgences - Main Réimplantation

Accéder au site

Cabinet de Chirurgie Spécialisée EPAULE - MAIN - GENOU et urgences Main

Chirurgie arthroscopique - Chirurgie prothétique - Microchirurgie
Centre Urgences - Main Réimplantation

Docteur

Pascal Giudicelli
  •   
  •   
  •   

En cas d’urgence composer le 15 ou prévenez le centre urgence main au +33 (0)4 95 73 80 03

Fichier RRAC - Récupération Rapide Après Chirurgie

  • Introduction

    Chère patiente , cher patient

    Ce guide est l’outil essentiel du programme RRAC, il vous accompagnera à chacune de vos étapes.
    Nous vous recommandons de la lire attentivement et de le conserver avec vous tout le long de votre parcours chirurgical .

    Le programme RRAC auquel vous allez participer est un programme de récupération rapide.
    Il a pour but de vous faire obtenir le meilleur résultat fonctionnel possible après votre intervention, le plus rapidement possible, dans les meilleurs conditions possible.

    Le programme RRAC repose sur un véritable travail d’équipe, entre votre chirurgien, votre anesthésiste, votre kinésithérapeute, le personnel de la clinique et vous-même.

    Chaque étape, chaque soin y est optimisé et organisé autour de vous.

    Vous allez bénéficier :

    • D’une information moderne beaucoup plus approfondie sur les différents temps du traitement, et sur les objectifs que se fixe pour vous l’équipe médico-chirurgicale.
      Vous serez donc réellement le moteur de votre récupération et pourrez influencerles décisions en fonction de vos propres sensations.
    • D’un encadrement médical et paramédical impliqué
    • De techniques opératoires abouties, mini invasives ou plutôt mini agressives, le but est de limiter le saignement, les drains post opératoire, la douleur post opératoire.
    • D’une prise en charge attentive et personnalisée de la douleur post opératoire
    • D’une méthode de rééducation immédiate et éprouvée

    BIENVENUE DANS LE PROGRAMME RRAC

  • Préparations à domicile

    Après votre intervention, même si vous gardez une certaine autonomie, il y a des tâches que vous ne pourrez réaliser.

    • Si vous vivez seule, prévoyez qu’une personne de votre entourage ou de votre famille puisse vous rendre visite quotidiennement.
    • Pour vos repas, votre entourage sera mis à contribution, si cela n’est pas possible prévoyez des plats cuisiner surgelés ou livraison de repas.
    • Remplissez votre congélateur et réfrigérateur
    • Pour votre ménage, votre entourage devra être mis à contribution en sachant que des aides ménagères peuvent aussi vous être attribué selon le contrat de mutuelle
    • Dans votre douche, mettez en place un tapis antidérapant pour vous assurer un accès sécurisé.
    • Organiser la prise en charge scolaire de vos enfants
    • Prévoyez de faire garder vos animaux de compagnie

    Le jour de votre consultation au cabinet, il vous sera remis :

    • Des ordonnances de pharmacie
      • Prenez le temps de vous procurer chez votre pharmacien tous les produits prescrits
      • Médicaments antidouleurs, parfois anti inflammatoires ou anticoagulant selon les cas
      • Compresses, désinfectant, sparadrap nécessaire à l’infirmière pour vos pansements
      • Bas de contention ou béquilles pour certaine intervention
    • Des ordonnances pour votre infirmière
      • Contacter la assez tôt pour qu’elle puisse s’organiser
      • Les pansements sont réaliser à domicile tous les deux jours pendant 2 à 3 semaines
      • L’ablation des fils sera aussi réalisée à domicile, 2 à 3 semaines après l’intervention
    • Des ordonnances pour votre kinésithérapeute
      • Contacter le aussi assez tôt
      • La première séance de rééducation débute le lendemain de votre sortie
      • La rééducation doit se faire au mieux au cabinet du kinésithérapeute
      • Il faut prévoir une tierce personne pour vous conduire à son cabinet si ce dernier est éloigné
      • Le pansement ou les points n’empêche pas la rééducation

    Le jour de votre consultation au cabinet, il vous sera remis

    • Des fiches de consentement éclairé sur les risques opératoires
    • Des fiches d’informations sur les risque infectieux

    Prenez le temps de lire ces deux fiches, puis de les dater et les signer avant de les remettre impérativement au cabinet avant votre intervention. Dans le cas contraire vous ne pourrez être opéré.

    • Un devis des honoraires d’intervention
      À faire parvenir à votre mutuelle pour votre prise en charge

    Vous pourrez aussi demander :

    • Un arrêt de travail
    • Une dispense de sport
    • Un bon de transport

    Arrêter de fumer ou diminuer fortement votre consommation de tabac

    • Le tabac augmente le risque d’infection post opératoire
    • Le tabac diminue la circulation sanguine dans les petits vaisseaux et entraine des difficultés de cicatrisation des plaies opératoires
    • Augmente les risque de phlébites et les complications cardiovasculaires

    Ne pas faire de régime, sauf ceux prescrits

    Arrêter toutes prise d’alcool 3 jours avant l’intervention

    Limiter le risque infectieux suppose une bonne hygiène de votre peau

    • Retirez tous bijoux ou piercing pouvant apporter des microbes
    • Coupez vos ongles courts et ne portez pas de vernis
    1. Préparer sa valise
      affaire de toilette
      serviette
      sous vêtements
      pyjama
      tenu jogging
    2. Préparer ses radios – scanner –irm
    3. Préparer ses papiers administratifs
      papiers d’identités
      carte vitale
      carte mutuelle
    4. Préparer ses médicaments habituels et ordonnances
    5. Prenez votre première douche pré opératoire
  • Le matin de l'intervention

    1. Je prend ma deuxième douche pré opératoire
    2. Je respecte les consignes de jeûne moderne
    3. Je marque le coté à opéré avec un crayon feutre indélébile : OUI
      Écrivez au feutre un oui encadré au dessus du segment opéré.
      Il s’agit d’une recommandation de la haute autorité de santé, rentrant dans un programme de l’OMS, pour la sécurité du patient.
  • Le marquage du côté à opérer

    Le matin de l’intervention, une fois votre douche effectuée vous devez marquer le coté à opérer avec un feutre noir indélébile
    Vous devez écrire « oui » que vous encadré sur le coté à opérer juste au dessus de la zone à opérer .

  • Les deux douches préopératoires

    La veille et le matin de l’intervention

    douchePourquoi se doucher ?
    Les infections sont souvent d’origine endogène : c’est-à-dire que les microbes responsables de l’infection proviennent du patient lui-même;
    en chirurgie, ces microbes, présents sur la peau, peuvent être responsables d’une complication infectieuse du site opératoire.
    Nous vous demandons de participer activement à la prévention de ce risque en suivant les recommandations ci-dessous.

    Douche la veille au soir et le matin de l’intervention
    Procédez à un lavage du haut vers le bas cheveux compris.
    Utilisez un savon antiseptique la veille et le jour de l’intervention pour le lavage du corps et des cheveux

    • insistez sur les zones indiquées par un triangle sur le schéma
    • rincez-vous abondamment
    • séchez-vous soigneusement avec une serviette propre
    • mettez des vêtements propres.
  • Règles du jeûne avant chirurgie

    * Selon les recommandations actuelles (Société Française d’Anesthésie et de Réanimation & Guidelines européennes)
    * Applicables aux patients sans problème de régurgitation, selon consignes du médecin

    Buvez 3 heures avant l’intervention
    une boisson sucrée sans pulpe et sans gaz (jus de pomme, de raisin, thé) ou de l’eau non gazeuse : ces boissons vous
    aideront à mieux récupérer après la chirurgie

    Stoppez tout liquide 2 heures avant l’intervention

    Stoppez l’alimentation solide 6 heures avant l’intervention
    fruits, légumes, poissons, laitages… ainsi que les biberons, les boissons pétillantes (ex sodas, eau gazeuse), avec de la pulpe (ex jus d’orange) ou supplémentée(protéines…).
    Stoppez les chewing-gums.

    Parlez-en avec votre médecin
    Demandez l’heure de votre intervention

  • Déroulement de votre intervention en ambulatoire

    L’infirmière vous accueillera et vous accompagnera dans votre chambre.
    Elle vous posera quelques questions pour vérifier si vous êtes bien préparé, si vous n’avez pas d’allergies, d’antécédents médicaux, de traitements particuliers.
    Elle vous demandera ensuite de prendre votre douche, elle vous remet pour cela un savon antiseptique et une tenu de bloc, chausson, chemisette, bonnet.
    Une fois douché, chaussez vos chaussons, habillez vous de la tenu de bloc et mettez vous dans le lit.
    Vous êtes presque prêt pour aller au bloc opératoire
    1h à ½ h avant le départ pour le bloc, une prémédication pour vous détendre vous sera donné, en générale un à deux comprimés.

    Le brancardier viendra vous chercher dans votre chambre, après avoir vérifié votre identité, votre préparation, votre marquage, vos radios, il vous installera sur son brancard et vous accompagnera au bloc opératoire en salle de pré-anesthésie, pour être pris en charge par l’infirmière de bloc et l’anesthésiste.

    L’anesthésiste vous prendra en charge pour préparer votre anesthésie.
    Dans la salle d’opération, la température est basse de 18 ° à 19°, ceci permet de limiter les risques infectieux.
    Vous serez recouvert d’une couverture chauffante.
    Une infirmière vous nettoiera le membre à opéré, une autre préparera les instruments chirurgicaux.
    Votre chirurgien vérifiera le coté à opérer et votre installation.

    Vous serez surveillé le temps que votre réveil soit complet et votre douleur maitrisée.
    En général entre ½ heure et 1 heure selon l’intervention et son mode d’anesthésie.
    Le brancardier vous accompagnera pour finir dans votre chambre.

    Une collation vous sera servie.
    Un kinésithérapeute ou une infirmière vous fera marcher.
    Votre pansement sera inspecté par l’infirmière, elle vérifiera si vous commencez à bouger vos extrémités, puis ce sera le retour à domicile en sachant que votre anesthésie va progressivement se lever dans les heures qui suivent votre sortie de clinique.

    Même si vous n’avez pas mal, commencer le traitement antidouleur de base prescrit sur les ordonnances données au cabinet de votre chirurgien à la consultation pré opératoire car lorsque la douleur est là, c’est souvent trop tard, il est alors plus difficile de la diminuer.

    • Si vous sentez votre pansement trop serré, enlevez la bande sans toucher au compresse de dessous puis remettez la.
    • Bougez vos doigts
    • Poser un sachet de glace ou un gel réfrigérant sur le site opéré
    • Surélever la main ou le poignet sur un cousin si vous êtes opéré de la main ou du poignet
    • Positionnez un cousin sous le coude si vous êtes opéré de l’épaule

    En cas de problème important, vous pouvez contacter le service des urgences de la clinique.
    En cas de problème grave contacter le 15.